Open top menu
vendredi 11 mars 2016

                                            Résultat de recherche d'images pour "musee au senegale"

Artiste, galeriste et antiquaire, Touba Sène dispose d’un patrimoine riche de plus de 10.000 pièces. Il en expose une quarantaine à la Galerie nationale d’art depuis le 6 mai dernier, et ce jusqu’au 26 juin.  Aujourd’hui que ses trois galeries d’œuvres d’art contemporain et ancien n’arrivent plus à les contenir, il souhaite évoluer vers un musée pour préserver ce patrimoine.
Sur les cimaises de la Galerie nationale d’art de Dakar sont accrochés plus de 40 tableaux d’artistes, une dizaines d’anciens objets d’arts, des fétiches, des masques, des tapisseries, des totems, des sous-verres… C’est une collection de l’antiquaire et galeriste Touba Sène autour du concept : «Touba Sène dévoile sa collection (Tsd)».  
Cette démarche artistique s’articule autour de trois thématiques : «Itinéraires esthétiques», «Art contemporain d’ici et d’ailleurs», «Antiquités». En effet,  cette première exposition  qui entre dans le cadre des «Itinéraires esthétiques» a pour thème : «Le dialogue des disparus… et autres». Selon M.Sène, c’est pour rendre hommage à titre posthume aux artistes peintres Kré Mbaye, Mbaye Diop, Mbida Fall, Ansoumana Diédhiou, entre autres. 
Natif de Saint-Louis, il a  trois galeries riches de plus de 10.000 œuvres d’art contemporain et ancien. Mais son espace semble exigu pour contenir toutes ses œuvres qu’il a pu glaner en Afrique et dans le monde. Face à la presse, avant-hier, en présence de l’administrateur de la Galerie nationale d’Art, Oumar Ben Khatape Danfakha, Touba Sène a émis le souhait d’avoir une grande galerie ou un musée. «Pour au moins permettre à la génération future de venir découvrir ces belles collections du Sénégal, d’Afrique et dans le monde. C’est parce que je suis aussi un restaurateur que ces œuvres tiennent encore», a-t-il expliqué.  Toutefois, un autre défi s’impose  à lui.  «C’est un demi de siècle de collection qu’il faudra répertorier. Une démarche nécessaire qui permettra d’y voir plus clair et de faire en sorte que le grand public ait l’occasion de visiter ce patrimoine préservé au prix de multiples privations du collectionneur», a -t-il souligné. 
De son côté, l’administrateur de la Galerie nationale d’art a salué le thème de l’exposition qui fait un clin d’œil aux artistes disparus. «Ce qui permet de faire ce dialogue entre les artistes vivants et ceux qui ne sont plus de ce monde», déclare-t-il, avant de dégager des perspectives pour amener cette exposition à travers les centres culturels régionaux,  dans les lieux symboliques de Dakar comme le monument de Renaissance, la place du Souvenir… «Nous avons le devoir (...)  de le promouvoir», a confié Oumar Ben Khatape Danfakha. 
Dans la même veine, Siré Cissé, promoteur culturel, de soutenir:  «M. Sène(... ) a reçu l’offre de 180 millions de francs Cfa pour vendre ses œuvres, mais a dit niet».  

En outre, M. Sène a remercié le ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye,  non sans inviter le président de la République à venir visiter ces œuvres qui sont  «un patrimoine riche, diverse,  varié  et rarissime».
Tagged
Different Themes
Written by Lovely

Aenean quis feugiat elit. Quisque ultricies sollicitudin ante ut venenatis. Nulla dapibus placerat faucibus. Aenean quis leo non neque ultrices scelerisque. Nullam nec vulputate velit. Etiam fermentum turpis at magna tristique interdum.

0 commentaires